Blog à part...

Par Rudy Reichstadt

Recherche



Les derniers articles parus sur Conspiracy Watch
le 01/06/2017

UPR : le parti conspi présente 574 candidats et pourrait toucher 1 million d'euros

Par Mathieu Molard LU SUR LE WEB : Pour les législatives, l’UPR de François Asselineau présente des...

le 01/06/2017

Onfray et le conspirationnisme en contrebande

LU SUR LE WEB : "Peut-être comprendrait-il mieux le ridicule de ses démonstrations s'il cherchait à...

le 30/05/2017

Mélenchon, la pente complotiste

Par Thomas Legrand Vous revenez sur cette phrase prononcée hier par Jean-Luc Mélenchon, je cite :...

le 30/05/2017

Mort de Diana : quand M6 se sert d'une dramaturgie complotiste pour conclure à l'absence de complot

« Mort de Diana : l'incroyable révélation ». C'est le titre d'un documentaire « choc » diffusé ce...

le 27/05/2017

Un présentateur conspirationniste de Fox News dans la tourmente

Par AFP LU SUR LE WEB : Le présentateur de la chaîne d'informations conservatrice Fox News, Sean...

le 24/05/2017

La chaîne russe RT brocardée sur Twitter pour son tropisme conspirationniste

Punchline. Le compte Twitter de la chaîne RT en allemand a suscité il y a quelques jours les...

le 22/05/2017

Quand Gingrich et Fox News jouent les complotistes

Par Richard Hétu LU SUR LE WEB : Comment les partisans de Donald Trump réactivent une théorie du...

le 19/05/2017

Venezuela : fragilisé, le président Maduro crie (encore) au complot et compare ses opposants aux nazis

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a dénoncé mardi 16 mai 2017 en Conseil des ministres le «...

le 19/05/2017

Les théories du complot à la lumière de leur rhétorique

Par Loïc Nicolas LU SUR LE WEB : Pour faire reculer le conspirationnisme, Loïc Nicolas (Université...

le 19/05/2017

Fake news : "Rien n'influence plus les êtres humains que la parole"

Propos recueillis par Laurence Neuer Selon Dan Shefet, co-auteur avec Nathalie Goulet d'une...

le 17/05/2017

Au 3ème procès AZF, réquisitoire contre les théories du complot

LU SUR LE WEB : « Il n’y a pas de mystère AZF » : au troisième procès de la pire catastrophe...

le 12/05/2017

Une chaîne russe utilise un film nazi pour illustrer la théorie de la domination mondiale des Juifs

Par Yaakov Schwartz LU SUR LE WEB : La Première chaîne russe a diffusé un reportage sur la famille...

le 12/05/2017

Le rappeur conspi Rockin'Squat à la Fête de l'Huma

Par Mathieu Molard LU SUR LE WEB : La Fête de l’Huma, festival de musique et de débat organisé...

le 12/05/2017

Un proche de Thierry Meyssan rejoint les rangs du parti de Nicolas Dupont-Aignan

Président du Réseau Voltaire France, Alain Benajam a annoncé lundi 8 mai qu'il venait de rejoindre...

le 12/05/2017

Victoire des anti-vaccins : 50 cas de rougeole d'un seul coup

LU SUR LE WEB : Des activistes anti-vaccins ont rencontré à plusieurs reprises des familles...

Controverse

Conflit chaotique, génocide ambigu, crise politique et humanitaire, le Darfour est un sujet grave, qui ne se prête pas facilement aux lectures manichéennes. Tandis que les french doctors se déchirent, en France, sur la manière d’appréhender la situation et sur les mesures à mettre en œuvre pour sauvegarder les populations civiles, le gouvernement de Khartoum continue ses exactions.


ProChoix n° 40

La généalogie du « conflit » du Darfour est relativement bien connue. En février 2003, au sortir d'une guerre civile de vingt ans ayant causé près de deux millions de morts au Sud-Soudan, une rébellion éclate au Darfour, cette province de l'Ouest du pays longtemps abandonnée à sa pauvreté extrême et revendiquant un partage plus équitable des revenus pétroliers soudanais. Pour étouffer le soulèvement, le régime d'Omar El-Béchir choisit alors délibérément d'armer des milices « arabes », déclenchant ainsi une impitoyable guerre de massacres et de pillages contre une population paysanne se définissant elle-même comme « négro-africaine ». Cette campagne « contre-insurrectionnelle », qui s'est étalée de mars 2003 à décembre 2004, s'est accompagnée d'une véritable purification ethnique occasionnant le meurtre de dizaines de milliers de civils (entre 30 000 et 70 000) appartenant à des tribus africaines noires et accusées, à ce titre, de soutenir la rébellion. La crise humanitaire qui s'en est suivie a semble-t-il causé quatre fois plus de victimes. En tout, on estime entre 200 000 et 400 000 le nombre de civils qui ont péri au cours de ces années [1] et à environ 2 millions le nombre de villageois chassés de leurs terres et entassés dans des camps de déplacés au Darfour ou au Tchad voisin. [...]



La suite dans la revue ProChoix, n° 40, été 2007.



...ou en téléchargement PDF ici.


Rudy Reichstadt
Rédigé par Rudy Reichstadt le Jeudi 28 Juin 2007 à 17:07