Blog à part...

Par Rudy Reichstadt

Recherche



Les derniers articles parus sur Conspiracy Watch
le 30/03/2017

Les théories du complot réconfortent les perdants

Par Gérald Bronner LU SUR LE WEB : Le conspirationnisme tend à séduire ceux qui ressentent une...

le 29/03/2017

Tombes juives endommagées à Pantin : quand un accident tourne au "délire digital"

Par Anaïs Condomines & Mahaut de Butler LU SUR LE WEB : Sur les réseaux sociaux est relayée une...

le 27/03/2017

François Bayrou : « la théorie du complot est un enfermement »

Interviewé par Frédéric Haziza sur Radio J dimanche 26 mars 2017, François Bayrou est revenu sur...

le 27/03/2017

Nicolas Dupont-Aignan soutient le Pr. Joyeux dans sa croisade anti-vaccins

Le candidat de Debout la France était ce matin l'invité de Patrick Cohen dans la matinale de France...

le 26/03/2017

Alex Jones présente ses excuses pour avoir alimenté la rumeur du "Pizzagate"

On ne présente plus Alex Jones, peut-être le conspirationniste américain le plus célèbre au monde....

le 26/03/2017

Le vieux mythe de la base nazie secrète en Antarctique refuse de mourir

Par Grégor Brandy LU SUR LE WEB : Dix ans après son débunking dans un article scientifique, il...

le 23/03/2017

Thomas Legrand à propos de la ligne de défense complotiste de François Fillon

« En privé, ils ne sont pas nombreux les responsables LR à croire à cette théorie à douze bandes »,...

le 22/03/2017

François Fillon tient la preuve éclatante de la "machination" organisée contre lui par les socialistes

Par Julien Chabrout LU SUR LE WEB : Les révélations continuent sur François Fillon. Selon Le Canard...

le 22/03/2017

Le féminisme ? Un "complot sioniste" d'après le guide suprême iranien

Dimanche 19 mars 2017, à Téhéran, l'ayatollah Khamenei a prononcé un discours à l'occasion de...

le 22/03/2017

"Zeitgeist" : quand Netflix diffuse le complotisme

Par Thomas Mahler LU SUR LE WEB : Ce documentaire assure que Jésus est un plagiat d'Horus, que le...

le 21/03/2017

Non, l’argent liquide ne va pas "disparaître en 2018"

Par Adrien Sénécat LU SUR LE WEB : Des sites conspirationnistes ont fait circuler, ces dernières...

le 21/03/2017

Shaquille O’Neal : « C’est vrai, la terre est plate »

Interrogé sur ce qu'il pensait des convictions platistes du basketteur Kyrie Irving, Shaquille...

le 20/03/2017

Non, Robert Schuman et Jean Monnet n’étaient pas des agents de la CIA !

Par La rédaction d’Historia Dimanche 12 mars, sur TF1 au JT de 20h, le journaliste Gilles Bouleau a...

le 20/03/2017

Développer la pensée critique pour lutter contre les tentations démagogiques

Par Gérald Bronner Les plus jeunes s’informent essentiellement sur Internet qui véhicule toute...

le 18/03/2017

Pour Tariq Ramadan, c'est l’Etat qui "entretient" l’insécurité

Dans une vidéo de 5 minutes postée sur son compte Facebook le 13 mars dernier au sujet de la Marche...

Un entretien avec Adrien Barrot, paru dans le dernier numéro de L’Arche. Extraits.


« Le propre de la bête immonde, c’est qu’on ne la reconnaît pas »

Vous avez enseigné la philosophie dans des lycées de la banlieue parisienne et avez publié il y a quelques années un plaidoyer sur l'école (1). Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire un livre de réflexions sur la mort d'Ilan Halimi ?

Je dirais que c'est un double choc : le choc que j'ai ressenti au moment où les faits ont été connus et devant la mort de ce garçon ; et puis le choc redoublé que j'ai ressenti lorsque je suis allé à la manifestation du 26 février 2006 et que, alors que j'espérais un rassemblement considérable, j'ai dû constater que, derrière des personnalités officielles – les politiques, les représentants de la nation –, en réalité, c'était ce qu'on appelle la « communauté juive » qui avait manifesté dans une très grande solitude, même si, évidemment, bien des gens courageux ou de bonne volonté étaient là. Il fallait quand même dire le constat, inquiétant, attristant, que les Juifs avaient manifesté seuls. Cela m'a tout de suite conduit à écrire, d'autant plus que je lisais en même temps des prises de positions, des déclarations avec lesquelles j'étais en assez profond désaccord – pour des raisons diverses. Je me suis mis à écrire pour formuler et articuler un certain nombre de choses que je n'avais ni lu ni entendu nulle part et sous la pression d'une nécessité intérieure très forte. Et c'est comme ça que de fils en aiguilles, je me suis retrouvé en train d'écrire un livre.



Comment réagissez-vous aux commentaires de ceux qui, tout en regrettant qu'ils soient si répandus, ont pu comparer les clichés antisémites qui ont joué un rôle dans cette affaire (« les Juifs ont de l'argent » ; « les Juifs se serrent les coudes ») aux stéréotypes visant par exemple les Auvergnats ou les Corses ?

Cela me paraît tellement faible, pour ne pas dire nul et non avenu, que je ne vois pas très bien ce que l'on peut répondre à une telle absurdité. L'histoire montre à quel point elle est inopérante, et complaisante.



L'antisémitisme serait-il plus « grave » que les autres racismes ?

Je crois qu'il ne faut pas confondre un certain nombre de registres. Il n'y a pas lieu de faire une différence entre l'antisémitisme et d'autres formes de racisme d'un point de vue moral, d'une part, et d'un point de vue juridique, d'autre part. Maintenant, politiquement, il me semble que l'antisémitisme est une forme de racisme qui présente des spécificités « remarquables », qui sont repérables par leurs caractères et leurs conséquences dans l'histoire européenne en particulier. Autant je peux comprendre une préoccupation qui vise à ne pas vouloir faire « deux poids, deux mesures » moralement et juridiquement, autant je suis très inquiet devant quelque chose qui prend la forme d'une idéologie qui vise, en réalité, à banaliser l'antisémitisme, et qui peut très facilement aboutir – et qui aboutit malheureusement aujourd'hui – à refuser d'en reconnaître la réalité, la gravité, la nécessité d'en identifier les acteurs, les discours qui la soutiennent et à refuser de lutter contre.



(…)



La suite dans L'Arche, mai 2007, n° 589.



(1) L'Enseignement mis à mort, J'ai Lu, coll. Librio, 2000.


Rudy Reichstadt
Rédigé par Rudy Reichstadt le Mercredi 23 Mai 2007 à 20:01