Blog à part...
Par Rudy Reichstadt
Recherche



Les derniers articles parus sur Conspiracy Watch
le 01/06/2017

UPR : le parti conspi présente 574 candidats et pourrait toucher 1 million d'euros

Par Mathieu Molard LU SUR LE WEB : Pour les législatives, l’UPR de François Asselineau présente des...

le 01/06/2017

Onfray et le conspirationnisme en contrebande

LU SUR LE WEB : "Peut-être comprendrait-il mieux le ridicule de ses démonstrations s'il cherchait à...

le 30/05/2017

Mélenchon, la pente complotiste

Par Thomas Legrand Vous revenez sur cette phrase prononcée hier par Jean-Luc Mélenchon, je cite :...

le 30/05/2017

Mort de Diana : quand M6 se sert d'une dramaturgie complotiste pour conclure à l'absence de complot

« Mort de Diana : l'incroyable révélation ». C'est le titre d'un documentaire « choc » diffusé ce...

le 27/05/2017

Un présentateur conspirationniste de Fox News dans la tourmente

Par AFP LU SUR LE WEB : Le présentateur de la chaîne d'informations conservatrice Fox News, Sean...

le 24/05/2017

La chaîne russe RT brocardée sur Twitter pour son tropisme conspirationniste

Punchline. Le compte Twitter de la chaîne RT en allemand a suscité il y a quelques jours les...

le 22/05/2017

Quand Gingrich et Fox News jouent les complotistes

Par Richard Hétu LU SUR LE WEB : Comment les partisans de Donald Trump réactivent une théorie du...

le 19/05/2017

Venezuela : fragilisé, le président Maduro crie (encore) au complot et compare ses opposants aux nazis

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a dénoncé mardi 16 mai 2017 en Conseil des ministres le «...

le 19/05/2017

Les théories du complot à la lumière de leur rhétorique

Par Loïc Nicolas LU SUR LE WEB : Pour faire reculer le conspirationnisme, Loïc Nicolas (Université...

le 19/05/2017

Fake news : "Rien n'influence plus les êtres humains que la parole"

Propos recueillis par Laurence Neuer Selon Dan Shefet, co-auteur avec Nathalie Goulet d'une...

le 17/05/2017

Au 3ème procès AZF, réquisitoire contre les théories du complot

LU SUR LE WEB : « Il n’y a pas de mystère AZF » : au troisième procès de la pire catastrophe...

le 12/05/2017

Une chaîne russe utilise un film nazi pour illustrer la théorie de la domination mondiale des Juifs

Par Yaakov Schwartz LU SUR LE WEB : La Première chaîne russe a diffusé un reportage sur la famille...

le 12/05/2017

Le rappeur conspi Rockin'Squat à la Fête de l'Huma

Par Mathieu Molard LU SUR LE WEB : La Fête de l’Huma, festival de musique et de débat organisé...

le 12/05/2017

Un proche de Thierry Meyssan rejoint les rangs du parti de Nicolas Dupont-Aignan

Président du Réseau Voltaire France, Alain Benajam a annoncé lundi 8 mai qu'il venait de rejoindre...

le 12/05/2017

Victoire des anti-vaccins : 50 cas de rougeole d'un seul coup

LU SUR LE WEB : Des activistes anti-vaccins ont rencontré à plusieurs reprises des familles...

Un entretien avec Adrien Barrot, paru dans le dernier numéro de L’Arche. Extraits.


« Le propre de la bête immonde, c’est qu’on ne la reconnaît pas »

Vous avez enseigné la philosophie dans des lycées de la banlieue parisienne et avez publié il y a quelques années un plaidoyer sur l'école (1). Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire un livre de réflexions sur la mort d'Ilan Halimi ?

Je dirais que c'est un double choc : le choc que j'ai ressenti au moment où les faits ont été connus et devant la mort de ce garçon ; et puis le choc redoublé que j'ai ressenti lorsque je suis allé à la manifestation du 26 février 2006 et que, alors que j'espérais un rassemblement considérable, j'ai dû constater que, derrière des personnalités officielles – les politiques, les représentants de la nation –, en réalité, c'était ce qu'on appelle la « communauté juive » qui avait manifesté dans une très grande solitude, même si, évidemment, bien des gens courageux ou de bonne volonté étaient là. Il fallait quand même dire le constat, inquiétant, attristant, que les Juifs avaient manifesté seuls. Cela m'a tout de suite conduit à écrire, d'autant plus que je lisais en même temps des prises de positions, des déclarations avec lesquelles j'étais en assez profond désaccord – pour des raisons diverses. Je me suis mis à écrire pour formuler et articuler un certain nombre de choses que je n'avais ni lu ni entendu nulle part et sous la pression d'une nécessité intérieure très forte. Et c'est comme ça que de fils en aiguilles, je me suis retrouvé en train d'écrire un livre.



Comment réagissez-vous aux commentaires de ceux qui, tout en regrettant qu'ils soient si répandus, ont pu comparer les clichés antisémites qui ont joué un rôle dans cette affaire (« les Juifs ont de l'argent » ; « les Juifs se serrent les coudes ») aux stéréotypes visant par exemple les Auvergnats ou les Corses ?

Cela me paraît tellement faible, pour ne pas dire nul et non avenu, que je ne vois pas très bien ce que l'on peut répondre à une telle absurdité. L'histoire montre à quel point elle est inopérante, et complaisante.



L'antisémitisme serait-il plus « grave » que les autres racismes ?

Je crois qu'il ne faut pas confondre un certain nombre de registres. Il n'y a pas lieu de faire une différence entre l'antisémitisme et d'autres formes de racisme d'un point de vue moral, d'une part, et d'un point de vue juridique, d'autre part. Maintenant, politiquement, il me semble que l'antisémitisme est une forme de racisme qui présente des spécificités « remarquables », qui sont repérables par leurs caractères et leurs conséquences dans l'histoire européenne en particulier. Autant je peux comprendre une préoccupation qui vise à ne pas vouloir faire « deux poids, deux mesures » moralement et juridiquement, autant je suis très inquiet devant quelque chose qui prend la forme d'une idéologie qui vise, en réalité, à banaliser l'antisémitisme, et qui peut très facilement aboutir – et qui aboutit malheureusement aujourd'hui – à refuser d'en reconnaître la réalité, la gravité, la nécessité d'en identifier les acteurs, les discours qui la soutiennent et à refuser de lutter contre.



(…)



La suite dans L'Arche, mai 2007, n° 589.



(1) L'Enseignement mis à mort, J'ai Lu, coll. Librio, 2000.


Rudy Reichstadt
Rédigé par Rudy Reichstadt le Mercredi 23 Mai 2007 à 20:01